Pour l’édition 2021, l’association Sikota organise un atelier de création encadré par le chorégraphe marocain Taoufiq Izzediou, pédagogue et directeur du festival On marche à Marrakech. Il assurera également le rôle de « regard extérieur » dans le processus de perfectionnement de la pièce solo « viol voilé » de Germaine Sikota.
L’aboutissement de ces deux travaux sera présenté le vendredi 9 avril sur la scène Jimi Hope de l’Institut français du Togo et le 10 avril au Centre Fiohômé.