Amel et Amouro sont incarcérés dans de pénibles conditions pour avoir distribué des tracts réclamant un semblant de liberté. Ils se retrouvent placés sous la garde du caporal casse couilles. Ils tentent de vivre tant bien que mal, de s’inventer une liberté entre quatre murs. Les péripéties de leur vie, leur souvenir et leurs rêves avortés et présents nous plongent dans une belle tragi-comédie captivante.
Chemins de croix de Kangni Alem, grand prix Tchikaya U tam’si du concours théâtral interafricain en 1990, est une œuvre majeure de la littérature togolaise dont la thématique traverse le temps. Le metteur en scène Edem Modjro réussit le pari de raconter le drame de la pièce avec une certaine légèreté, pour faire se côtoyer le rire et le sérieux.