Perdue aujourd’hui entre le passé et le présent, la tradition et la modernité, la jeunesse africaine engage un combat à la fois psychologique et physique, à la recherche de réponse aux questions concernant son existence, son identité et ses origines. À la frontière entre la tradition et la modernité, son corps hésite, lutte, s’étire, se tortille et résiste au son de sa voix interne. Dans ce spectacle l’artiste vous invite dans un voyage chorégraphique à travers des gestuels inspirés des danses vodou, des mouvements invocateurs qui conduisent le jeune artiste dans une transe, un dépassement de soi pour enfin le réconcilier avec lui-même et renaître de nouveau.

Cette création est née en septembre 2017 au centre de développement chorégraphique (CDC) « La termitière » à Ouagadougou au Burkina Faso. Après un mois de résidence sous le regard de Patrick ACOGNY et Lila GREENE.

Ce solo sera suivi d’une rencontre avec la chorégraphe française Isabelle Maurel dans le cadre de la résidence « Danse traditionnelles et création d’aujourd’hui » qu’elle aura animé du 19 février au 2 mars.