Il n’a pas encore 25 ans, mais il est déjà sur les traces des plus grands. Autodidacte, Goha Atisso se fait connaître sur la scène de l’art contemporain locale et sous régionale avec ses sculptures monumentales de 2 à 4 mètres de hauteur. Surnommé le « sculpteur des géants », il faisait triompher le Togo dans la catégorie « meilleure sculpture » aux oscars de la Créativité en 2019 en Égypte. Après la Suisse et l’Italie, il pose à nouveau ses œuvres au Togo, cette fois dans le parc de l’Institut français du Togo pour une exposition d’exception.
Pour « les Géants d’Afrique », il choisit de convoquer les ancêtres pour impulser une renaissance de l’Afrique. Inspiré par les masques traditionnels africains et par le travail du sculpteur et performeur ivoirien Jems Robert Koko Bi, sa nouvelle exposition s’inscrit résolument dans une démarche contemporaine en associant au bois brut ou usé par l’homme et le temps, des matières comme le fer, l’aluminium, le bronze ou le cuivre.