« Il y a, à Lomé, un sculpteur d’étranges paradoxes, il réalise sur les plages et aussi en d’autres lieux de l’immense, d’impressionnants colosses qui semblent plus éternels encore que le temps lui-même » (Jacques BONNAVAL, ancien directeur du Centre culturel français de Lomé).

Nous sommes en 2009 et Bob Atisso débute une carrière internationale qui l’emmènera pour porter haut et fort les couleurs du Togo aux quartes coins du monde : Russie, Danemark, Allemagne, Canada, Inde, Japon, Côte d’Ivoire… et tant d’autres jusqu’au titre de vice-champion du monde en 2014 à Taïwan.