Première partie : Lomé, la belle de Joël TCHEDRE .
Deuxième partie : Les Hustlers de Egome Amah

Ekoué, Léon, Blacky et Zorro vivent à « Katanga », le bidonville des pêcheurs du port de Lomé au Togo. Toujours ensemble, ils se font appeler les « Hustlers », c’est-à-dire les arnaqueurs ou les débrouillards, en anglais. Ce sont des hommes à tout faire. Selon les occasions, ils sont soit dockers, démarcheurs de poissons ou ramasseurs de clinker (minerai pour le ciment).
À quarante ans passés, tous veulent s’en sortir, en finir avec cette vie au jour le jour faite de petits boulots durs et épuisants, de menus larçins et de moments d’oubli dans l’alcool ou la drogue. Ils rêvent d’un travail qui leur permettrait de se loger un peu mieux, ils rêvent de vivre avec leur famille, ils rêvent d’une vie meilleure. Pour atteindre ces rêves, ils sont prêts à se démener, à se lancer dans n’importe quelle aventure qui leur assurerait un revenu régulier.
Le film raconte cette lutte, le quotidien de ces hommes qui vivent sur un fil, entre survivre et sombrer