Née dans les années 70 au Togo, Clémentine Ayefouni semblait toute faite pour la musique. En tout cas, elle en a fait une passion dès son plus jeune âge. Ainsi, à l’âge de 12 ans, elle chantait déjà dans la chorale de son collège. Plus tard elle intègre la chorale de son église, la Paroisse Sacré-Cœur Junior de Lomé, dont elle toujours membre aujourd’hui et où son rôle de soliste lui convient à merveille. Elle reste à ce jour la seule soliste d’opéra au Togo.

Des mégas concerts aux spectacles Saison Opéra, la musique classique trouve droit de cité dans le cœur des Togolais et contribue à l’épanouissement d’un nombre toujours croissant. Par ses concerts, Clémentine entend promouvoir la musique classique dans un pays où ce genre reste élitiste. Un défi à soutenir ! Rendez-vous le 30 novembre 2019 à l’Institut Français du Togo, pour jouir des voluptés d’une “voix sublime”, une voix qui n’a pas de nationalité, une voix universelle. Cette année, la saison opéra a un cachet spécial, avec l’hommage à Jessye Norman, célèbre cantatrice américaine disparue en septembre passé.