Lyricistes hors-pairs, panafricanistes convaincus, passionnés, ces jeunes ont su imposer leurs styles déjantés tout en restant dans le cap de leur premier objectif : impacter ! En peul, wolof, français et Ewé, leurs chansons expriment leur détermination et leur fougue  à transmettre des messages avant-gardistes et sensibilisateurs.

Matador (Sénégal) artiste producteur de musique et président de l’association Africulturban, KanAa (Togo) grâce à son approche particulière qui lui a valu bien de reconnaissances dans la sous-région et centrale et Peewii (Togo) grâce à sa puissance vocale et sa dextérité à manier l’Ewé (langue locale) vont vous faire découvrir des rythmes ardents. La soirée hip hop du festival promet. Il faudra bien s’accrocher !