Le pays Bassar abrite un des centres sidérurgiques les plus anciens et les plus importants d’Afrique de l’Ouest. Aux fours ayant servi à la réduction du minerai de fer sont associés des vestiges de toute la chaîne opératoire (mines, espèces végétales ayant servi de combustible, scories, sites d’habitat, forges). Témoins d’une tradition culturelle et technique inventive ayant perduré sur 2400 ans, ces activités ont également nourri l’imaginaire collectif et se traduisent notamment par des danses du feu (danses T’Bol).
Dans le cadre de l’opération Novembre Numérique et en lien avec le Fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI) de « préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar », l’association BRYDG propose en partenariat avec l’Institut français du Togo un No Code Hackathon pour valoriser ce patrimoine culturel unique par le développement d’une application mobile.