Devant ce phénomène en pleine expansion et qui affecte toute l’économie maritime, l’intervenant aborde des solutions privées qui ont été développées : fortifications des navires, équipements de dissuasion, embarquement d’équipes armées appartenant à des sociétés de sécurité. Se pose la question de la viabilité de ces mesures répressives et de leur conformité avec le droit de la mer.

Conférencier : KPALLA Essowoè

Enseignant chercheur à l’UL (FDD)