de Judith Davis

Angèle se bat contre la malédiction de sa génération : être née « trop tard », à l’heure de la déprime politique mondiale. Elle vient d’une famille de militants, mais sa mère a abandonné le combat politique, et sa sœur a choisi le monde de l’entreprise. Seul son père, ancien maoïste chez qui elle vit, est resté fidèle à ses idéaux. En colère, déterminée, Angèle s’applique autant à essayer de changer le monde qu’à fuir les rencontres amoureuses. Tantôt Don Quichotte, tantôt Bridget Jones, Angèle tente de trouver un équilibre…