L’art d’Ake O’lokan est-il un art sauvage? Un art païen ? Un art brut? Les sculptures humaines d’Ake nous rappellent des œuvres antiques ou des fétiches mais aussi des personnages plus contemporains : les super-héros de manga japonais ou les sculptures d’Ousmane Sow.
Hommes, femmes, enfants, animaux, scènes de vie : certaines sculptures sont minimalistes et narratives, d’autres sont monumentales et réveillent les consciences. Elles nous rappellent aussi un art de vivre pour le bien-être des individus et des sociétés.
Mais, ce graveur d’images exprime surtout, à travers ses sculptures, sa profonde sensibilité à préserver et à valoriser le patrimoine culturel et naturel. Cette exposition dans les jardins de l’Institut Français de Lomé invite le promeneur à s’ouvrir au respect, à l’étrange, au mystère, au sacré.