’j’accourais vers une terre inconnue. je pouvais déjà sentir un nouveau ciel m’ouvrir ses portes. Ciel de l’enfer ou du paradis, je me disais qu’il serait meilleur. je pouvais enfin rassurer mon âme : lui garantir qu’un nouveau soleil brillerait pour nous… ‘’