Né Koffi Senaya à Lomé un 12 octobre 1956, Jimi Hope reste à ce jour l’un des visages majeurs d’un Rock et d’un Blues à la recherche de leurs lointaines racines africaines. Artiste pluridisciplinaire, il maniait avec la même maestria autant ces pinceaux que son harmonica ou sa guitare. Décédé le 5 août 2019 à Paris, l’Institut français du Togo lui rendra un hommage amplement mérité un an après en baptisant sa grande scène de spectacles de son nom d’artiste. Surnommé le Johnny Halliday africains pour ses scènes enflammées, Jimi Hope a marqué plusieurs générations de mélomanes avec des succès comme Agbebavi, Tôt ou tard, It’s too late, Fikè o le o, Ezanledo, Woman…Il laisse plus de 200 tableaux, presque 3 000 chansons enregistrées et inédites, et une douzaine d’albums.
Pour inaugurer la saison culturelle 2021, l’Institut Français du Togo et la Fédération Togolaise de Musique vous invitent à célébrer la mémoire et l’héritage artistique de Jimi Hope au cours d’une soirée exceptionnelle le vendredi 29 janvier 2021 avec l’ensemble de son orchestre et toute la grande famille artistique qui l’a toujours accompagné.