COOPÉRATION

LES MISSIONS

Le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo assure le pilotage, la coordination et la mise en œuvre de la coopération bilatérale civile dans le pays. Ses actions sont définies sur la base des priorités du plan d’action de l’Ambassade, qu’il décline de manière opérationnelle, et s’inscrivent dans les grands axes de la programmation conjointe européenne.

Son intervention prend également en compte les priorités de la feuille de route « Togo 2025 » de l’Etat togolais et intègre les enjeux spécifiques déclinés dans la nouvelle loi de programmation française relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, promulguée en août 2021.

L'ÉQUIPE

L’équipe du SCAC de Lomé est composée de 6 personnes, qui évoluent au cœur d’un dispositif de coopération très complet, étoffé par un réseau de douze experts techniques internationaux (ETI), spécialisés dans divers domaines (média et francophonie, éducation, santé, gouvernance, changement climatique, agriculture, aménagement urbain), et deux conseillers régionaux (un attaché audiovisuel basé au Nigéria et un conseiller en santé mondiale basé en Côte d’Ivoire). Le SCAC coordonne les activités de l’Institut Français du Togo et supervise deux établissements à enseignement français homologuées à tous niveaux, le Lycée français de Lomé (LFL) et le Cours Lumière.

Le SCAC travaille également en étroite collaboration avec les opérateurs français présents localement, notamment Campus France, France Volontaires, Expertise France et l’agence française de développement média (CFI), et conduit des actions conjointes avec les organismes de recherche français, en particulier l’IRD et le CIRAD. L’Agence française de développement (AFD) est, en outre, un opérateur essentiel du dispositif de coopération.

LES AXES D'INTERVENTION

Le SCAC travaille également en étroite collaboration avec les opérateurs français présents localement, notamment Campus France, France Volontaires, Expertise France et l’agence française de développement média (CFI), et conduit des actions conjointes avec les organismes de recherche français, en particulier l’IRD et le CIRAD. L’Agence française de développement (AFD) est, en outre, un opérateur essentiel du dispositif de coopération.

L’action du SCAC au Togo est structurée selon trois grands axes d’intervention. Le premier est celui de l’aide au développement et de la gouvernance locale, qui répond à deux priorités : l’accompagnement du processus de décentralisation – avec comme enjeu de favoriser l’émergence d’acteurs locaux forts et reconnus –, et l’appui au développement local. Ce dernier se concrétise notamment par un soutien aux initiatives de la société civile, dont le principal instrument est le programme « Projets innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs » (PISCCA). Dans chacune de ses actions, le SCAC prête une attention toute particulière aux enjeux de genre et d’égalité femmes-hommes ainsi qu’à ceux de développement durable.

La coopération dans le domaine de l’éducation et de la recherche est le deuxième axe d’intervention du SCAC. Celui-ci accompagne le gouvernement togolais dans la mise en œuvre de sa politique en matière d’éducation et d’enseignement supérieur, notamment la nouvelle stratégie de digitalisation des offres pédagogiques à l’université, à travers le projet FSPI « Université sans les Murs » (2021-2023). Le SCAC œuvre également en faveur du rapprochement entre la France et le Togo dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, d’une part, en développant les mobilités vers la France grâce à un programme de bourses de mobilités et à travers l’accompagnement des études en France par l’Espace Campus France, d’autre part, en appuyant la mise en place et la structuration, dans la durée, de partenariats universitaires franco-togolais. La supervision du Lycée français de Lomé et du Cours Lumière s’insère également dans cet axe.
Enfin, le troisième grand axe d’intervention du SCAC est la coopération culturelle et linguistique. L’Institut Français du Togo, opérateur majeur de cette coopération, intervient auprès des institutions et acteurs togolais en apportant une expertise et en accompagnant la structuration de ces secteurs. Il accompagne également certaines initiatives universitaires pour en amplifier la visibilité et l’efficacité, telles que le concours « Ma thèse en 180 secondes » ou le développement d’une coopération linguistique à l’Université de Lomé et d’un Master « théâtre et enseignement ».

Nous apprécions votre vie privée. Nous utilisons des cookies afin de proposer nos pages de manière sûre et fiable. Nous vous demandons la permission d'utiliser ces outils. Vous pouvez modifier ou révoquer votre consentement à tout moment dans les paramètres de confidentialité.